Vest

Zabou Breitman 

dans la compagnie des spectres

D'après le roman de Lydie Salvayre

Attention : modification de la séance à 18h !

 

 

Dimanche 18 mars 2018 – 18h00

Théâtre

Deux femmes, la mère et la fille, vivent recluses dans un petit appartement. L'huissier de justice, chargé de procéder à l'inventaire de leurs biens avant saisie, va devenir l'interlocuteur, bien malgré lui, de ces femmes hantées par les spectres de l'Histoire.

161108 cie des spectres 1 c chantal depagne palazon

La mère vient colorer la noirceur du propos de son vocabulaire fantasque et grossier, atrocement drôle parfois, parlant du Maréchal Putain, prenant l'huissier pour Darnand qu'elle enjoint de déguerpir à coup de Raus, mais citant Épictète et Sénèque en toute simplicité. La fille compose, affolée de la tournure des choses, en fait peut-être trop, comme elle le dit, pour éviter coûte que coûte la guerre.

Pendant ce gigantesque état des lieux, la fille raconte sa mère qui raconte sa propre mère, remontant deux générations jusqu'à ce drame familial sous l'occupation et le régime de Vichy, qui perdurera jusqu'à aujourd'hui, soixante-sept ans plus tard. «Pensez-vous que le malheur s'hérite, monsieur l'huissier ?» demande la fille.

Car cette histoire, sur le fil de la vie, pourrait être la nôtre.

D'après le roman de Lydie Salvayre
De et avec Zabou Breitman
Lumières ANDRÉ DIOT
Décor JEAN-MARC STEHLÉ

 

 On en parle

« Peu d’interprètes ont cette capacité à être en même temps dans le goût de la littérature (elle déguste chaque phrase, en donne la saveur, le mordant, la drôlerie) et dans la vie même de ce qui est représenté (...). L’humeur assassine de la soirée - car on y rit beaucoup - transforme la noirceur des événements en allégresse de théâtre. »
LE POINT

 

 Réservez vos places

place concert festivals spectacles FNAC COM TM

 

 

 

La mère vient colorer la noirceur du propos de son vocabulaire fantasque et grossier, atrocement drôle parfois, parlant du Maréchal Putain, prenant l'huissier pour Darnand qu'elle enjoint de déguerpir à coup de Raus, mais citant Épictète et Sénèque en toute simplicité. La fille compose, affolée de la tournure des choses, en fait peut-être trop, comme elle le dit, pour éviter coûte que coûte la guerre. 


Date de l'évènement

  • Dimanche 18 mars 2018
  • 18h

Partenaires

Joomla! Debug Console

Session

Profile Information

Memory Usage

Database Queries